Vaincre les peurs, une étape à la fois!


La période du dodo peut parfois présenter tout un défi. Certains enfants refusent de mettre fin à leurs jeux préférés, d’autres trouvent d’innombrables moyens pour prolonger le moment où ils sont éveillés. Pour d’autres enfants, ce sont plutôt leurs peurs qui les poussent à vouloir éviter ce moment à tout prix.


Les peurs chez les enfants sont courantes à différentes étapes du développement. Ces peurs sont normalement passagères et peuvent se manifester lorsque l’enfant vit une incertitude ou une incompréhension face à une situation. La peur du noir, des cauchemars et des gros vilains monstres sont des craintes qui se présentent fréquemment chez les tout-petits. Ces anxiétés nocturnes sont souvent bien réelles et peuvent être une source de détresse importante. Même si les peurs peuvent parfois sembler complètement absurdes, il faut éviter de les banaliser. L’enfant à besoin du soutien de son parent pour reconnaître la présence de sa peur et pour le rassurer.


Malgré la présence de peurs au coucher, il est préférable pour l’enfant de continuer à dormir dans son lit. Même si l’option de dormir avec maman et papa semble parfois intéressante, vous pourriez transmettre le mauvais message à votre enfant. Il pourrait comprendre qu’il a peut-être raison d’avoir peur. Il peut aussi ressentir qu’il est incapable de dormir seul dans son lit. Il est conseillé de rester aux côtés de l’enfant pour le rassurer quelques moments ou jusqu’à ce qu’il s’endorme. Cette présence pourra ensuite être diminuée graduellement avec le temps.


L’écoute et l’ouverture d’esprit sont fortement encouragées lorsque vous abordez le sujet avec votre enfant. Le simple fait d’en parler peut avoir un effet bénéfique sur la situation. Soyez créatifs! Amusez-vous à dessiner leur «fameuse peur» ! Certains personnages comme les magiciens et les superhéros peuvent s’ajouter au dessin pour aider l’enfant à vaincre son sentiment de peur!


Un moment calme et positif est à privilégier avant le dodo. Certains enfants sont plus sensibles que d’autres à la lecture d’histoires un peu tragiques et à la vue d’images «qui font peur»! Mettez de côté les histoires qui parlent de vilains et choisissez plutôt de belles histoires avec des fins heureuses! De plus, incitez votre enfant à se calmer et à se détendre avant le dodo. Les techniques de relaxation telles les respirations profondes, la relaxation musculaire et le yoga sont d’excellents choix.


Il est important de mettre l’accent sur les réussites! Parfois, ce sont de petits gains, mais les succès aideront l’enfant à développer sa confiance et ils l’encourageront à affronter de nouveau ses peurs.


Ensemble, vous allez réussir à combattre les peurs!


L’équipe de L’effet papillon

Service de psychoéducation


Références :


Gagnier, N. (2006) Maman j’ai peur, chéri je m’inquiète : L’anxiété chez les enfants, les adolescents et les adultes. Montréal : Les Éditions La Presse.

Gagnier, N. (2007) Chut! Fais dodo : Le sommeil et les troubles du sommeil chez les enfants, les adolescents et leurs parents. Montréal : Les Éditions La Presse.Vallières, S. (2009) Les Psy-trucs pour les enfants de 3 à 6 ans. Montréal : Les Éditions de L’homme

L’encyclopédie sur le développement des jeunes enfants: www. enfant-encyclopédie.com

Naître et grandir: www.naitreetgrandir.com

Maman pour la vie: www. mamanpourlavie.com

Posts Récents
Archives